Lettres du Liban – 12 janvier 2009

Lundi, janvier 12th, 2009

Un musulman libanais écrit à son cousin juif

Déjà plus de 800 morts à Gaza, en majorité des civils, parmi eux des femmes et des enfants. Images de violence, de souffrance, surenchère de haine. Le climat est lourd au Proche-Orient. Parfois, surgit pourtant comme un miracle une bouffée de paix, une respiration d’espoir. Ce week-end, la presse libanaise publiait un long texte de Mohammad Nokkari (*), «lettre ouverte à mon  cousin juif».

Une page superbe à garder précieusement pour la lire et la relire quand le désespoir vous ronge, écrit par un musulman d’une grande culture religieuse, qui s’appuie sur des textes de la bible, qu’il connaît parfaitement.

«  Depuis  mon âge d’enfant, écrit M Nokkari en préambule, j’entends que tu es mon cousin, que ma langue arabe et ta langue hébraïque ont la même origine, que nous appartenons toi et moi à la même race sémitique » Suit un long plaidoyer pour le vivre ensemble « dans un pays que nous aimons tous, toi autant que moi »

« J’ai entendu, rappelle-t-il à son cousin juif, que ta grand-mère Sara –que j’honore et respecte- ne pouvant pas avoir d’enfant, parce que stérile et âgée. Ma grand-mère Agar, alors servante égyptienne, fut appelée à porter le premier fils d’Abraham ». Ce fils appelé Ismaël, Dieu en fit une nation, un peuple qui allait devenir musulman. Pourtant si le Dieu miséricordieux nous fit de la même famille, il faut que tu comprennes que « nous ne sommes plus les enfants de la servante et toi tu n’es pas l’enfant privilégié. »

En musulman croyant aux mêmes prophètes, Mohammad Nokkari respecte le peuple juif et demande la réciproque à son cousin, lui rappelant au passage que « lorsque sa communauté a été chassée d’Espagne, c’est dans les territoires de ses cousins arabes qu’il a trouvé refuge. » …  «  Mon cousin juif, conclut-il, réfléchis, ouvre-moi ton cœur et écoute moi, en poursuivant cette politique de haine, de destruction, de division, de démonstration de force, tu ne gagneras point. Il arrivera un jour que tes voisins seront plus forts…. Qui te viendra alors en aide et qui protégerait la vie sacrée de tes enfants, qui est aussi sacrée que la vie de nos propres enfants. »

where to buy an essay

(*) Mohammad Nokkari est le directeur général de « Dar al-Fatwa » (l’instance suprême de la législation musulmane). Chef de cabinet du mufti de la République libanaise, il enseigne le droit public à l’université jésuite Saint Joseph de Beyrouth.