Notre reporter Samuel Lieven en Haïti II

Jeudi, janvier 21st, 2010

Port-au-Prince, mercredi 20 janvier

6 heures du matin. Pour mon premier matin à Haïti une semaine après le tremblement de terre, une réplique de 5 à 6 sur l’échelle de Richter me sort du sommeil. Entassés à trois dans la petite chambre que nous partageons avec Jacques Duffaut, « l’envoyé spécial » du Secours catholique, nous dévalons aussitôt les escaliers avec les humanitaires de toutes nationalités qui ont également trouvé refuge dans les locaux de Caritas Haïti. Dans la cour, nous retrouvons ceux qui dormaient sous la tente. Tout le monde a peur, mais comment en parler ?

9 heures. Après deux heures à faire le pied de grue en attendant de suivre en ville une équipe Caritas, des volontaires Mexicains nous emmènent dans le quartier de la cathédrale, l’un des plus touchés. Désolation. Les gens circulent dans les rues à la recherche d’eau, de nourriture, de tout… Pourtant, les conversations s’engagent facilement. Dans l’hôpital à ciel ouvert aménagé près de la cathédrale, les chirurgiens mexicains, cubains et sud-africains soignent à la chaîne et livrent bataille contre la gangrène par 30° à l’ombre. « C’est la guerre », résume l’un d’eux.
(suite…)