Lettres du Liban – 25 décembre 2008

college english papers

Tripoli, capitale de l’islam Sunnite

Promenade à Tripoli, la plus grande ville du nord du pays (500 000 habitants), capitale de l’islam sunnite libanais, proche de la frontière syrienne. Ici, les voiles et les hidjabs ont remplaçé les jupes courtes et les pantalons taille basse. A midi, des nombreuses mosquées montent les appels à la prière. Place Karamé (nom d’un ancien Premier ministre), le mot « Allah », sculpté dans la pierre, accueille le visiteur. Aux portes de la ville, aux carrefours, l’armée veille. Des militaires stoppent et contrôlent les voitures. Régulièrement, des groupes d’islamistes affrontent l’armée. Tripoli a beau compter des familles chrétiennes, dans les rues, rien ne rappelle Noël. Ni lumières, ni sapins, et bien entendu, pas de crèche comme à Batroun. 15 km seulement séparent Tripoli, la musulmane sunnite, de Batroun, la chrétienne maronite. Autant dire rien. Mais cette poignée de kilomètres symbolise toute la difficulté de ce pays. Et ramène à cette question essentielle : comment construire une identité commune avec des religions qui se méprisent et s’ignorent ?

26/12/2008

Comments are closed.