Des échos dans les médias espagnols de la manifestation anti-pape

Nous avons lu pour vous la presse espagnole ce matin. Voilà ce que nous retenons.

Les journaux espagnols reviennent largement sur la marche pour la laïcité qui a eu lieu hier dans les rues de la ville rassemblant quelques 5000 participants. Manifestants et pèlerins des JMJ se sont affrontés face à la police. Huit personnes ont été arrêtées, onze ont été blessées lors d'échauffourées entre la police et les manifestants laïques.

Dans son éditorial, « Tension à Sol« , le premier quotidien espagnol, El Pais (centre gauche), souligne : « Ce qui s'est passé (hier) n'est pas la meilleure carte de visite pour un événement de masse qui, quoi que polémique, doit être assumé avec respect et dans la normalité. Les autorités publiques et les organisateurs doivent désormais veiller à ce que la suite de la visite papale se déroule normalement. Les critiques vis-à-vis d'un événement, quel qu'il soit, sont salutaires en démocratie et les manifestations relèvent du droit constitutionnel. Mais la tension que nous avons vécu hier Puerta del Sol, et les incidents qui se sont produits à l'issue, ne doivent plus se reproduire. »

L’éditorial du quotidien El Mundo (centre droit), précise que l’Espagne est une grande priorité pour Benoît XVI. «Dans notre pays plus que dans aucun autre, la laïcité et la religion, la sécularisation et la tradition chrétienne, représentent des forces équivalentes ». Malgré les protestations, « la grande majorité des Espagnols voient avec sympathie la présence d’un dirigeant spirituel comme Benoît XVI dans leur pays. »

How To Get Your Ex Back Using Law Of Attraction

Le secrétaire adjoint de la communication du PP (Parti Populaire, droite), Esteban González Pons, a déclaré ce matin à la télévision que « la provocation était prévisible, le parcours était mal choisi.». Il a aussi signalé que le Pape « est toujours un messager de paix et de bonne volonté », et que « n’importe quel pays serait fier et satisfait de le recevoir pour des JMJ ». Par ailleurs, a-t-il ajouté, « l’Espagne est un pays majoritairement chrétien, qui a besoin de reformes en profondeur, non seulement légales mais encore d’attitude, à opérer entre tous s’il on veut qu’elles aboutissent ».

Les jeunes JMJistes rencontrés ce matin, qui participaient hier soir au Festival de la Jeunesse, n'étaient pas au courant de l'existence de la manifestation, ni des heurts qui se sont produits à la fin de la manifestation.

Karem Bustica, à Madrid ; Gilles Donada à Montrouge.

zp8497586rq

18/08/2011

Comments are closed.