Ahmad Ali Ahmadi (musulman chiite) : "Je ne me sens pas différent de mes voisins chrétiens"

Ahmad Ali Ahmadi, 55 ans,
Musulman chiite du village de Rachkida
Employé municipal
Marié 3 enfants

Qui est Dieu pour vous ? Que vous apporte la foi ?
Ahmad Ali Ahmadi : Je suis un croyant fervent mais pas un pratiquant régulier. Je ne suis pas le Coran à la lettre, mais le verset de notre Livre saint qui dit que « Dieu est Celui qui a le pouvoir sur toute la création », incarne pour moi tout le sens de notre existence.

Dieu me rassure. Avec Lui, je ne suis pas seul. Il me protège. Il protège mes enfants, ma famille, mes amis. Il me donne une direction à suivre. Il gère mon quotidien. Souvent avant de prendre une décision importante, je m’adresse à Lui.

Comment priez vous ?
Je prie tous les jours, dans mon travail, dans mes moments de libre. Je demande à Dieu de vivre en paix avec moi-même, et d’essayer de faire le bien autour de moi. Je ne me sens pas différent de mes voisins chrétiens. Nous prions avec les mêmes mots, pour demander la même chose.

comcast internet security software

Quand je parle avec eux, je m’étonne toujours de nos désirs communs : avoir une famille et de quoi la nourrir, aimer et être aimé, avoir un toit, des enfants qui travaillent bien à l’école.

Pourquoi nous faisons nous la guerre ? Je préfère un chrétien humain à un musulman extrémiste. Mais je trouve que l’Occident nous caricature. Il existe aussi des intégristes chez les chrétiens.

Chrétiens musulmans peuvent-ils vivre ensemble dans un Liban uni ?
Chrétiens et musulmans nous pourrions vivre ensemble. Pourquoi avons nous tant de mal ? Je ne sais pas. Qu’est-ce qui nous en empêche. Il suffirait de rien. J’ai le sentiment parfois qu’un mauvais esprit s’en mêle. Si je crois en Dieu, je crois aussi au diable.

Recueilli par Luc Balbont/Pèlerin

NB : majoritaire au Liban, mais aussi en Iran et au Bahreïn, l’islam chiite ne représente que 10% de l’islam mondial (90% pour les sunnites). Cette branche de l’islam qui se réclame de l’imam Ali, gendre du prophète, assassiné en 661, ne reconnaît que les descendants de cet imam comme seuls successeurs de Mahomet.

zp8497586rq

04/06/2011

Comments are closed.