Carnets de reportage 1/8 : au cœur d’un autre Maroc

Ce n’est ni dans les cités impériales que je vous emmènerai dans ces carnets, pas plus que dans les soukhs (marchés) touristiques des villes côtières. Nous ne visiterons pas les somptueux palais des dynasties qui ont fait l’histoire du pays. Nous n’irons pas, non plus, nous étourdir dans les restaurants et les boites de nuit des cités balnéaires, où affluent les tours operators et la jet set, venus d’Europe.

C’est un autre Maroc, que je vous invite a découvrir. Celui des villages de l’intérieur, ces douars des montagnes du Moyen-Atlas perdus aux alentours de Fès, ou dans les plaines semi désertiques des portes du Sahara. Un Maroc en proie au sous développement, habités par des villageois, qui se battent avec courage pour rattraper leur retard sur les grands centres urbains.

A son arrivée sur le trône en 1999, le jeune Roi Mohammed VI, conscient du retard de ce Maroc là, s’était donné pour priorité de le développer. Dix ans ont passé. Et si des progrès ont été accomplis, grâce notamment aux habitants qui se sont pris en main, tant de choses restent à faire.

Durant une semaine, j’ai accompagné neuf Français, dont quatre couples (*), à la découverte de Maroc rural. Accueillis chez l’habitant, dormant, mangeant dans des familles, ils ont pris conscience que ce pays magnifique ne se résumait pas à Rabat et Casablanca, à Marrakech et Agadir, mais que les villages de l’intérieur transpiraient de beauté et de talents.

Grâce à deux associations marocaines de développement et de solidarité, « Tizi rando » et « Sodev »(**), soutenues par le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) et le groupe de presse Bayard (qui édite Pèlerin), ces marcheurs-pèlerins ont pris les chemin de traverse, pour mieux écouter les hommes et les femmes de ce Maroc caché. Voici en sept épisodes, le récit de leurs découvertes, de leurs rencontres, de leurs émotions.

custom essay writing service

(*) Marie-Thérèse et Roger Lefort venus de Charente (16) ; Madeleine et Gérard Coutant de la Mayenne (53) ; Danièle et Michèle Chartier de Saône-et-Loire (71) ; François et Hervé Huerre de l’Oise (60) ; Pierre Colle, venu de Marseille (13).

Ces personnes étaient venu par des annonces ou des lectures sur le tourisme solidaire dans des journaux chrétiens, deux couples par « Pèlerin », deux couples par « La Vie » et « La Croix », un par « Témoignage Chrétien ».

(**) Sur le prix du voyage ( environ 1300 euros par personne) organisé par ces deux associations, 4% de la somme sont affectés à des projets de développement dans les zones visitées.

Contacts

Au Maroc : « TIZI-Randonnées » et « Sodev »– 46, avenue Moulay Abderrrahman N°1 Kénitra Maroc – Tél 00 212 5 37 37 53 54  E-mail : tizirando@hotmail.com

En France : CCFD-Terre Solidaire (Comité catholique contre la faim et pour le développement) 4, rue Jean Lantier 750021 Paris – Tél 01 44 82 80 00.  A lire : le dossier tourisme solidaire sur le site du CCFD.

De notre envoyé spécial Luc Balbont

zp8497586rq

06/12/2010

Comments are closed.