Liban VI, Rana-Marie : « Nous vivons mieux que les Français »

Retour à Batroun, là où a commencé notre voyage au Liban. Rendez-vous avec Rana-Marie. Du haut de ses 13 ans, elle  a déjà un regard très affûté sur la France, le pays de son père – notre fameux Luc Balbont, journaliste à Pèlerin – et sur le Liban, la patrie de sa mère. Certes, le pays de Molière est réputé pour sa culture, ses parcs d’attractions, mais les gens paraissent bien solitaires aux yeux de Rana-Marie tandis qu’au Liban, où il est possible de profiter du soleil en bord de mer l’été et de dévaler à skis les pentes des montagnes enneigées l’hiver, tout le monde est généreux, gentil et accueillant. La famille compte aussi beaucoup pour les Libanais. « Nous vivons mieux que les Français. Nous savons vivre. » Le témoignage de Rana-Marie résume parfaitement ce que son père a pu constater tout au long de son périple. Il n’y avait pas meilleure façon de conclure notre série libanaise.

buy e cigarettes online

zp8497586rq

18/03/2010

2 Réponses pour “Liban VI, Rana-Marie : « Nous vivons mieux que les Français »”

  1. Redigé par clo:

    merci Luc pour ce témoignage de Rana-Marie, cela donne à réfléchir sur nos privilèges et sur notre ingratitude quant à la facilité de nos vies

  2. Redigé par frenchy:

    Je suis content de votre retour au Liban.

    Votre fille a totalement raison, on vit mieux au liban, en dépit de tous les évènements, et cela est incompréhensible.

    A bientôt