Archive la catégorie ‘Un autre Maroc’

Un autre Maroc 8/8 : bilan d’un voyage

Lundi, décembre 13th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 7ème jour. Nous voici au terme de notre séjour. En un peu plus d’une semaine, nous aurons visité un gîte de tourisme solidaire, une maison de la jeune fille rurale, plusieurs coopératives dont une exclusivement féminine, deux centres culturels pour la jeunesse, une école de village.

Autant de projets appuyés par la Sodev, qui permettent de redonner du souffle à des villages qui mourraient. Des réalisations concrètes, génératrices d’emplois, qui maintiennent des gens sur place, alors que beaucoup d’entre eux voyaient leur salut dans l’exil.

Ghazi s’oppose d’ailleurs à l’immigration qui prive le Maroc de ses élites et du dynamisme de sa jeunesse. Avec l’aide d’associations européennes belges, espagnoles, françaises comme le CCFD, le fameux co-développement, dont on nous rebat les oreilles, se matérialise sur cette terre du Moyen-Atlas.

Un début, timide sans doute, mais visible. Des petits pas montrant que l’idée d’un partage et d’une mise en commun des moyens fait son chemin.

(suite…)

Un autre Maroc 7/8 : à Marrakech, retour au Maroc des cartes postales

Dimanche, décembre 12th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 6ème jour. S’il est un lieu qui symbolise le Maroc des cartes postales, c’est bien la Jamaah al Fna, la grande place de Marrakech.

Dès 19 heures passées, les touristes convergent vers cet immense carré, véritable spectacle vivant, qui concrétise tous les clichés. Danseurs, conteurs, charmeurs de serpents quémandent un ou deux dirhams, pour se faire prendre en photo.

Ici, rien n’est gratuit. Dans le soukh les marchands haranguent les clients, et devant les cafés les rabatteurs tentent d’attirer les consommateurs européens.

Rien à voir avec le Maroc des villages que nous venons de visiter. Deux pays sur un même territoire. Ici, dans les grands hôtels, on sert discrètement de l’alcool, et les « professionnelles du plaisir tarifient leurs caresses ».

(suite…)

Un autre Maroc 6/8 : avec les femmes d’Azrou

Samedi, décembre 11th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 5ème jour. Azrou : ville de 3500 âmes, située aux portes du sud, entre Marrakech et Essaouira. Rien n’y retient l’attention : ni palais, ni monuments, ni musée, ni soukh particulier, sauf, pour qui est informé, une coopérative de femmes.

Elles sont une vingtaine à s’être regroupées. La plus jeune a trente ans, la plus âgée frise la soixantaine. Issues des couches populaires, elles avaient l’envie de sortir de leur rôle de mère et d’épouse. L’envie de ne pas subir, de ne plus être de perpétuelles muettes.

(suite…)

Un autre Maroc 5/8 : Boukhalfa, le village qui renaît

Vendredi, décembre 10th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 4ème jour. Boukhalfa, un bled du bout du monde. Dénué de tout. Les murs des maisons auraient du mal a résister à un vent de forte tempête. Heureusement, dans cette région du sud, aux portes du désert, la douceur du climat épargne la fragilité des habitations.

Les rues du village sont en terre battue. Pas d’éclairage public. Le soir, les «couches tard »ont recours à la lampe de poche, pour rentrer chez eux.

Ghazi m’assure pourtant que le village n’a rien à voir avec ce qu’il était il y a encore six ans, lorsque son association (la Sodev) a commencé à investir dans une coopérative agricole.

(suite…)

Un autre Maroc 4/8 : à Ras Tabouda, un refuge pour les adolescentes

Jeudi, décembre 9th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 3ème jour. C’est un gros bourg de 2000 âmes, niché entre les collines, à l’est de Fès. Ras Tabouda, chef lieu de commune rassemble une vingtaine de villages.

Sur la place principale, où se tient le marché, se dresse une maison toute neuve aux murs décorés de dessins d’enfants et de proverbes. « La connaissance est la lumière et l’ignorance en est la honte » (en arabe : « Al I’lm al nour oual Jahal al a’ar ») affirme l’un d’eux. Cette bâtisse est justement le remède aux maux de l’ignorance.

(suite…)

Un autre Maroc 3/8 : El Ghazi Gortat, l’amour du peuple marocain

Mercredi, décembre 8th, 2010

Carnet de reportage : un autre Maroc. 2ème jour. Un personnage de roman. Petit homme truculent à la chevelure poivre et sel, El Ghazi Gortat a le verbe fort et provocant.

Une « grande gueule » né en 1956 dans les montagnes du Moyen-Atlas. Ghazi a gardé le goût de la liberté des paysans berbères, ses origines. Opposant de Hassan II qui a régné durant 38 ans sur le Royaume (1961-1999), notre homme est entré tout jeune dans le parti « Ila’l Aman » (en Avant), la gauche marocaine progressiste et laïque.

(suite…)

Un autre Maroc 2/8 : à la rencontre des habitants d'Aït Jaber

Mardi, décembre 7th, 2010
adobe creative suite master collection

Carnet de reportage : un autre Maroc. 1er jour. Nous passons Fès. La cité impériale, où fourmillent les groupes de touristes qui visitent la ville au pas de course, ne nous intéresse pas. C’est 30 km plus loin que nous nous arrêtons, à Aït Jaber, un modeste village berbère d’une dizaine de maisons en torchis.

Depuis quelques années, Tizirando et Sodev y ont construit un gîte. Un lieu d’accueil sans artifice, mais qui permet de salarier quatre personnes. Une aubaine dans ce bourg du Moyen-Atlas, où l’emploi était jusqu’alors inexistant. Un café devrait ouvrir bientôt. Une renaissance et une véritable bouffée d’oxygène pour la population du village.

(suite…)

Carnets de reportage 1/8 : au cœur d’un autre Maroc

Lundi, décembre 6th, 2010

Ce n’est ni dans les cités impériales que je vous emmènerai dans ces carnets, pas plus que dans les soukhs (marchés) touristiques des villes côtières. Nous ne visiterons pas les somptueux palais des dynasties qui ont fait l’histoire du pays. Nous n’irons pas, non plus, nous étourdir dans les restaurants et les boites de nuit des cités balnéaires, où affluent les tours operators et la jet set, venus d’Europe.

C’est un autre Maroc, que je vous invite a découvrir. Celui des villages de l’intérieur, ces douars des montagnes du Moyen-Atlas perdus aux alentours de Fès, ou dans les plaines semi désertiques des portes du Sahara. Un Maroc en proie au sous développement, habités par des villageois, qui se battent avec courage pour rattraper leur retard sur les grands centres urbains.

(suite…)