Archive la catégorie ‘Esprit d’Assise’

C'était Assise 2011

Vendredi, octobre 28th, 2011

Assise, jeudi 27 octobre, 16 h
Témoignages recueillis devant la basilique Saint François, alors que les dignitaires religieux prennent place autour du pape pour la cérémonie d’envoi.

Ils sont treize, ont de 12 à 15 ans, ont été confirmés l’an dernier et ont fait le voyage depuis Elbeuf (Normandie) avec leur curé de paroisse, le P. Geoffroy de la Tousche. Impression ? Pas besoin de longs discours à voir leur mines réjouies sous l’unique banderole française – donc repérable de loin.

« L’interreligieux, ils le vivent chaque jour, résume le P. de la Tousche. La rencontre de croyants d’autres religions est une étape nécessaire dans la maturation de leur foi. L’esprit d’Assise est le meilleur antidote contre le communautarisme qui guette de plus en plus les jeunes. Qu’ils soient fiers d’affirmer leur foi catholique et que, dans le même temps, ils prennent la mesure du monde ! »

Les jeunes pèlerins d'Elbeuf et leur curé, le P. Geoffroy de la Tousche

Giuliana (à gauche) vit à Genève. C’est par hasard qu’avec son amie Anina, elle assiste au rassemblement d’Assise où elle passe quelques jours de vacances dans sa famille.

« Cette ville fait partie de moi. Petite, j’y venais tous les étés. Je connais tous ses recoins. Catholique pratiquante, ce qui est plutôt rare dans une ville comme Genève, j’ai été marquée par le rassemblement interreligieux de 2002 avec Jean-Paul II. Je ne suis pas surprise que Benoît XVI poursuive dans la même direction. Je n’ai jamais compris les préjugés sur ce pape. Il suffit de lire ses textes pour s’apercevoir de la justesse de sa pensée. »

essay order

Giuliana (Genève) et Anina, habitante d'Assise

Le Fr. Carlo, 44 ans, a fait le voyage depuis sa communauté franciscaine de Casetta, dans la région de Naples. Résumer l’esprit d’Assise en quelques mots ?

Il réfléchit un instant, puis : « Être croyant est une chose, être crédible en est une autre ! Le dialogue interreligieux, contrairement à une opinion répandue chez ses détracteurs, c’est l’envers de la facilité. Respecter l’autre dans sa différence est ce qu’il y a de plus exigeant. »

Frère Carlo

987zzz321
987zzz321
zp8497586rq

Benoît XVI, un pape en plein dénuement

Jeudi, octobre 27th, 2011

Mercredi 27 octobre, 12 h : elle l’a dit !

Seule femme au milieu de tant d’hommes, la psychanalyste française Julia Kristeva est la dernière – après les représentants religieux et avant le pape – à prendre la parole dans la basilique Sainte-Marie des Anges au nom des agnostiques et des non croyants.

« L’humanisme est un féminisme… », énonce-t-elle devant l’assemblée. L’objet de son intervention ? Réconcilier les deux humanismes, l’humanisme chrétien et l’humanisme sécularisé qui en est « l’héritier souvent inconscient ».

L'écrivain et psychanalyste Julia Kristeva dans la basilique Ste-Marie des Anges d'Assise. © Alberto Pizzoli/AFP

(suite…)

Assise : ils arrivent !

Jeudi, octobre 27th, 2011

Assise, jeudi 27 octobre, basilique Sainte Marie des Anges – 9h30

Ce n’est pas la foule des grands jours en cette matinée brumeuse et froide. Et pourtant. Dans une demi-heure, le train en provenance du Vatican – la petite gare du pape a été remise en service pour l’occasion – est attendu en gare d’Assise.

Benoît XVI accompagné de 300 représentants de toutes les religions – dont 200 pour les religions non chrétiennes.

Accoudés aux barrières de sécurité, Barbara, 26 ans, et Stefano, 34 ans. Lui est juriste, elle employée dans un supermarché. Le couple est venu en avion du nord de la Sardaigne avec leur petit Francesco, 2 ans.

Le couples sarde avec leur petit Francesco. © S. Lieven

« Saint-François m’accompagne depuis l’enfance, dit Barbara. Je lui ai confié la naissance de notre enfant, nous lui avons donné son nom. Quant à Assise, c’est avant tout la ville de la paix. Alors quand nous avons appris que le pape y viendrait avec des responsables religieux du monde entier, nous n’avons pas hésité une seconde ! »

(suite…)

Assise, compte à rebours

Mercredi, octobre 26th, 2011

Assise, mercredi 26 octobre 2011,  21 h

write essays for money

Après Rome, surprise par un copieux orage dans la matinée, voici Assise au bout de trois heures d’autoroute. Ciel chargé. Lumière intense sur les derniers kilomètres. Saint François ne pouvait être né qu'ici ! Descente à l'hôtel, repérage de la salle de presse…

La petite ville est plongée dans l'obscurité. Les rues en pente sont quasi-désertes. Rien à voir avec la cohue estivale des touristes !

C'est pourtant ici que doit se dérouler, demain, la troisième rencontre interreligieuse pour la paix en présence de Benoît XVI et des principaux leaders religieux mondiaux, 25 ans jour pour jour après celle que Jean-Paul II a organisée le 27 octobre 1986.


P. Giuseppe, custode. © S. Lieven

(suite…)

Sant'Egidio à Munich : attention, ralentir !

Mardi, septembre 13th, 2011

Par Samuel Lieven, notre envoyé spécial à  Munich.

Les rencontres interreligieuses pour la paix qu’organise chaque année la communauté Sant’Egidio ne sont pas un événement de tout repos pour les journalistes : 7 forums et 35 panels sur deux petites journées, le tout entrecoupé de séances plénières dans la majestueuse salle Hercule, située au premier étage du « kolossal » palais impérial de Munich… Soit, pour les journalistes accrédités de tous pays, un sprint permanent d’une salle à une autre, dans le (vain) espoir de tout voir, tout entendre, tout comprendre – et accessoirement de tripler en 48 heures l’épaisseur de son carnet d’adresses. C’est dire si les journées passent vite.

Exemple ce matin. Rendez-vous dans la « Kaisersaal » (majestueuse elle aussi) du palais impérial pour y entendre l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, le vice-premier ministre maltais, un jeune universitaire américain et un membre du comité libanais pour le dialogue islamo-chrétien échanger sur les transformations à l’œuvre dans le monde depuis le 11 septembre. Vaste, passionnant. Et en plus, modéré par un cardinal Poupart – l’ancien ministre de la culture du Vatican – qui n’a pas son pareil pour mettre de la synthèse et du liant entre chaque intervention.

Pas le temps de rester jusqu’au bout. Juste assez pour saisir au vol une ou deux idées efficaces.

(suite…)