Archive la catégorie ‘A chaud’

Paris : quand les malades ont recours à la « vidéothérapie »

Lundi, novembre 16th, 2009

Les onzièmes rencontres de vidéo en santé mentale se déroulent à la Cité des science et de l’industrie les 17 et 18 novembre 2009. Seront projetés une quarantaine de films réalisés par des malades dans le cadre d’une démarche thérapeutique, le plus souvent au sein d’un centre de soins de jour, avec le concours d’équipes médico-sociales. 400 personnes sont attendues, originaires de toute la France.

expository research paper

Par Jean-François Fournel/Pèlerin

(suite…)

Ils font tomber les murs !

Jeudi, octobre 29th, 2009

Cette semaine, pour la chute du mur de Berlin, Pèlerin (n°6622 du 29/10/09) consacre six pages à ces hommes et ces femmes qui mènent un combat pour faire tomber les murs de peur, d’incompréhensions et de haines entre les communautés.

Des héros, souvent anonymes, que nous voulons ici mettre à l’honneur.

A voir : le film « D’une seule voix » (sortie le 11 novembre),
qui retrace la tournée française d’un orchestre Israélo-Palestinien.

 

 

Xavier RicardINTERVIEW : « Nous soutenons ceux qui maintiennent les brèches ouvertes », dit  Xavier Ricard, directeur des partenariats internationaux au CCFD-Terre solidaire.

 

 

Rencontre entre une Kosovare et un Serbe dans la ville de Nis. © Laurent Hazgui/Fedephoto

Rencontre entre une Kosovare et un Serbe dans la ville de Nis. © Laurent Hazgui/Fedephoto

REPORTAGE PHOTO.  Un diaporama exceptionnel, signé du photographe Laurent Hazgui (Fedephot) d’une rencontre entre des jeunes serbes et du Kosovo, en plein contexte de tensions inter-ethniques.

 

 

(suite…)

Jean Marcou : « Intégrer la Turquie à l’Europe est une occasion de dialoguer avec le monde musulman »

Mercredi, octobre 21st, 2009

Jean Marcou. © DR

Chercheur à l’Ifea depuis 2006, Jean Marcou connaît particulièrement bien la Turquie, où il a enseigné les sciences politiques et administratives à la fin des années 1980, avant de passer six années à la direction de la Section francophone de la Faculté d’économie et de sciences politiques du Caire, en Egypte.

Il m’a reçu dans son bureau de l’Ifea, donnant sur les jardins du Palais de France. La nuit était tombée sur Istanbul, on entendait l’appel à la prière, lancé depuis une mosquée toute proche. Nous avons discuté à bâton rompu, en buvant un thé.

Par Philippe Royer.

(suite…)

# 11 du Liban : le dialogue chrétien-musulman ? A chacun sa définition !

Dimanche, octobre 18th, 2009
Luc Balbont (à d.), de retour du Liban, avec Antoine d'Abbundo, chef du service Actu de Pèlerin

Luc Balbont (à d.), de retour du Liban, avec Antoine d'Abbundo, chef du service Actu de Pèlerin, devant les locaux de Bayard.

Un mois  de rencontres, d’interviews, de reportages autour du dialogue islamo-chrétien, dans ce Liban, seul pays arabe du Proche-Orient, où les chrétiens sont encore en nombre suffisant (40% de la population totale selon les estimations,  et sans doute  plus de 50% avec la diaspora) pour pouvoir dialoguer, et où ils exercent encore assez de pouvoir, pour qu’ils ne soient pas réduits, comme dans les pays voisins, à une minorité passive qui subit un diktat.

Un mois à demander obsessionnellement à chaque personne croisée, ce que signifiait pour elle le dialogue avec l’autre, et si ce dernier était possible entre l’Eglise et la Mosquée. Les réponses montrent que si tous mes interlocuteurs plébiscitent le dialogue et militent pour un « vivre ensemble », chacun en a sa définition personnelle.

(suite…)

# 10 du Liban – Waddah Charara : « Le dialogue ? C’est le conflit assumé, qui nous vient de l’héritage chrétien »

Mercredi, octobre 14th, 2009
Waadah Charara au centre ville de Beyrouth

Waadah Charara au centre ville de Beyrouth

Après toutes ces années de guerre et de conflits, de plus en plus de Libanais expriment depuis 2005 [NDR, le départ des troupes d’occupation syriennes] une volonté de justice universelle, qui transcende le système de clans, en vigueur dans notre vie quotidienne. Cette manière universelle d’envisager la justice est une exception dans cette région d’Orient, où la force prédomine, et où la loi de la tribu et des armes finissent toujours par l’emporter. Une vision qui provient de l’héritage chrétiens du pays »

Ce n’est pas un religieux, un évêque, ou un «chrétien identitaire» (si nombreux au Liban) qui tient ces propos mais un chiite, né dans un village du sud Liban. Waddah Charara a reçu par son grand-père une éducation religieuse.

Il a même failli devenir Imam, m’avait-il expliqué il y a quelques années : « La découverte vers 17 ans de la langue, de la littérature française et des philosophes des lumières l’ont, dit-il, sauvé de la mosquée. »

(suite…)

# 9 du Liban : Général Aoun : « Pourquoi je dialogue avec le Hezbollah et la Syrie »

Lundi, octobre 12th, 2009

Lorsqu’en février 2006, le général chrétien Michel Aoun entreprend de dialoguer avec le Hezbollah, beaucoup de chrétiens ne comprennent pas. Comment cette figure symbolique d’un Liban libre, qui entre 1982 et 1990, avait combattu les armes à la main ce  parti religieux musulman chiite soutenu pas l’Iran, pouvait-il se compromettre avec « ces extrémistes fous de Dieu » ?

De même quand le bouillant général, l’un des seuls dirigeants libanais à résister aux troupes d’occupation syriennes jusqu’à leur départ du Liban en 2005, effectue un voyage à Damas en 2008, pour donner l’accolade de paix au président Bachar El Assad, son initiative est fraîchement accueillie par une partie de ses concitoyens. Se réconcilier avec la Syrie ? Quelle trahison ! Michel Aoun avait-il perdu la raison, pour pactiser ainsi avec l’ennemi ? Tant de libanais avaient péri sous le feu de ces Syriens, qui avaient occupé le pays de manière brutale durant 29 ans.

Dans sa résidence de Rabiah, sur les hauteurs de Beyrouth, et alors qu’il sort d’une longue réunion avec Saad Hariri, Premier ministre désigné du Liban, qui tente de former un gouvernement depuis plus de 4 mois, Michel Aoun a accepté de recevoir « Pèlerin », pour expliquer  les raisons de ces inattendus  rapprochements. A 74 ans, l’homme reste vif et lucide. Le ton est parfois autoritaire, mais les mots sont pesés, réfléchis. Ils sont ceux d’un homme pragmatique, qui sait pourquoi il a tourné la page.

(suite…)

# 8 du du Liban : Père Haddad : « Si on va à l’essentiel, le dialogue religieux est possible »

Dimanche, octobre 11th, 2009

Deux ans déjà que le P.Grégoire Haddad, 85 ans, vit dans cette maison médicalisée d’un quartier nord de Beyrouth, tenue par des religieuses. Ancien évêque grec-catholique (melkite) de Beyrouth, créateur du Mouvement social libanais, « apôtre » de la laïcité, promoteur du dialogue islamo-chrétien, ami de l’abbé Pierre et de l’imam Moussa Sadr (*) , Mgr Haddad fut démis de sa fonction d’évêque en 1974, pour  avoir oser dire « que l’église libanaise était trop riche et qu’elle devait vendre ses biens pour les distribuer aux pauvres ».

(suite…)

# 7 du Liban : « Ici on sent qu’on peut vivre ensemble ! »

Vendredi, octobre 9th, 2009

 

Ils ont installé leurs chaises en cercle au milieu de la cour et entamé le dialogue. Huit professeurs et psychologues : un homme, sept femmes. Tous appartiennent à  l’école Insan (humanité en langue arabe). Musulmans et chrétiens mélangés. Du groupe, seule Magy est coiffée d’un voile. Pour le reste, la confession est indiscernable. Ils y tiennent.  Sur le pas de  porte de son bureau, Charles Nasrallah, 34 ans, chemise claire et barbe naissante commente : « L’équipe se composent de toutes les confessions, chiites , sunnites, maronites, orthodoxes. Même les plus minoritaires sont représentées, druze, syriaque, copte. »

(suite…)

# 6 du Liban : Mgr Saadé estime le « dialogue religieux » avec les musulmans « impossible »

Mercredi, octobre 7th, 2009

« Religieusement, le dialogue avec les musulmans est impossible », estime Mgr Boulos Emile Saadé, évêque maronite (*) de Batroun, interviewé par notre grand reporter Luc Balbont. Mais l’évêque estime que la coopération peut se réaliser sur d’autres terrains.

(suite…)

# 4 du Liban : Salma Kojok mise sur la parole pour en finir avec les préjugés

Lundi, octobre 5th, 2009

Dans mes lettres du Liban, je tenais à présenter Salma Kojok. D’abord parce que je la tiens pour l’un des authentiques artisans du dialogue interconfessionnel, et qu’elle symbolise, ensuite, l’espoir d’un Liban neuf, où la page des communautarisme – religieux, régional et social – sera définitivement tournée.

Luc Balbont et Salma Kojok à Beyrouth au café Costa

Luc Balbont et Salma Kojok à Beyrouth au café Costa

(suite…)

Mobilisons-nous contre le réchauffement climatique !

Mardi, septembre 29th, 2009

Véronique Badets, journaliste en charge des questions de développement durable à l’hebdomadaire Pèlerin (1 million de lecteurs par semaine), explique pourquoi et comment se décline l’appel des chrétiens pour le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.

update adobe

Signez l’appel en ligne !

> Echanger initiatives, expériences, réflexions sur notre forum pelerin.info.
> Donner votre avis sur le texte de cet appel dans notre page « La Grande Famille Pèlerin » sur Facebook.

# 3 du Liban : une visite chez mon ami cheikh Hussein Salim

Dimanche, septembre 27th, 2009

Bhabouch, village du nord Liban, est l’un des derniers vestiges de la « fameuse convivialité islamo-chrétienne libanaise». Si cette fraternité de la « Croix et du Croissant » existait avant la guerre civile de 1975 comme le prétendent beaucoup de Libanais, ce n’est plus le cas. Les communes où se côtoyaient chrétiens et musulmans, ont disparu dans les violences de ces trente-cinq dernières années, sauf quelques-unes dont Bhabouch.

Dans ce  bourg de 400 âmes cohabitent encore 2/3 de chrétiens pour 1/3 de musulman, et l’église et la mosquée se font presque face. Un vrai miracle du à la solidarité villageoise, qui dans les périodes de tension a joué un rôle essentiel, pour contrecarrer les interventions extérieures, visant à dresser les deux communautés l’une contre l’autre. Cheikh Hussein Salim est l’imam de ce village.

(suite…)