Archive la catégorie ‘A chaud’

Sant'Egidio à Munich : attention, ralentir !

Mardi, septembre 13th, 2011

Par Samuel Lieven, notre envoyé spécial à  Munich.

Les rencontres interreligieuses pour la paix qu’organise chaque année la communauté Sant’Egidio ne sont pas un événement de tout repos pour les journalistes : 7 forums et 35 panels sur deux petites journées, le tout entrecoupé de séances plénières dans la majestueuse salle Hercule, située au premier étage du « kolossal » palais impérial de Munich… Soit, pour les journalistes accrédités de tous pays, un sprint permanent d’une salle à une autre, dans le (vain) espoir de tout voir, tout entendre, tout comprendre – et accessoirement de tripler en 48 heures l’épaisseur de son carnet d’adresses. C’est dire si les journées passent vite.

Exemple ce matin. Rendez-vous dans la « Kaisersaal » (majestueuse elle aussi) du palais impérial pour y entendre l’ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, le vice-premier ministre maltais, un jeune universitaire américain et un membre du comité libanais pour le dialogue islamo-chrétien échanger sur les transformations à l’œuvre dans le monde depuis le 11 septembre. Vaste, passionnant. Et en plus, modéré par un cardinal Poupart – l’ancien ministre de la culture du Vatican – qui n’a pas son pareil pour mettre de la synthèse et du liant entre chaque intervention.

Pas le temps de rester jusqu’au bout. Juste assez pour saisir au vol une ou deux idées efficaces.

(suite…)

New York va bien après Irène.

Dimanche, août 28th, 2011

Irène est derrière nous! Il est 11h du matin, et il n'y a pas de dégâts ni de victimes à déplorer, selon les informations que j'ai pu récolter ce matin. (Voir le récit multimédia de ma balade autour de Times Square, le quartier où je loge.)
Le soleil revient, les rues se remplissent à nouveau, tout le monde est soulagé.

how to buy glasses online

À New York, Gwénola de Coutard.

Rectificatif à 12h15: « Nous avons beaucoup de dégâts dans la ville« , a déclaré le responsable des secours,  Joseph Bruno sur CNN: des « milliers d'arbres à terre ou endommagés, de nombreux débris, et des inondations. [...] Mais globalement, je pense que nous nous en sommes sortis. »

zp8497586rq

L’ouragan Irène arrive sur New York

Dimanche, août 28th, 2011
writer essay

a y est: il est 2h du matin à New York, je ne vois pas encore les arbres bouger par la fenêtre, mais Irène doit arriver très bientôt.

Toutes les chaines d’info américaines tiennent depuis hier des éditions spéciales. Après les images très marquantes de l’arrivée de l’ouragan qui a déjà fait 8 morts en Caroline du Nord et en Virginie, les cartes satellites montrent l’oeil à quelques kilomètres de la capitale américaine.

Près de 250 000 personnes ont été évacuées depuis vendredi des zones inondables de Manhattan, et les pompiers ont fait des rondes toute la soirée, sans que l’événement semble inquiéter vraiment les touristes, nombreux à cette période.

En attendant Irène… Récit multimédia de 24h à New York avant l’ouragan.

Je vous tiendrai au courant autant que possible dans les heures qui viennent, sur mon compte twitter: @gdecoutard

à New York, Gwénola de Coutar

Les maillots du Real Madrid "Benedicto 16" fleurissent dans les boutiques

Vendredi, août 12th, 2011

A Madrid, les boutiques de souvenir se préparent à recevoir les centaines de milliers de jeunes des JMJ.

Pour les attirer, ils présentent un maillot de foot du Real Madrid au nom de Benedicto ? Son numéro ? 16, forcément.

best mac antivirus software

 Les Péruviens (saisis toute à l'heure en pleine sieste pas notre reporter Gwénola) y avaient déjà pensé…

Share photos on twitter with Twitpic

Petite précision d'histoire du football, par notre expert à la rédac'  Luc Balbont, le n°16, auparavant (on parle des années 1960) était attribué à l'ailier droit…

zp8497586rq

La récolte de la mirabelle comme si vous y étiez

Mardi, août 9th, 2011

Pour mon reportage à Creuë (Meuse), j'ai été accueillie par Jean et Dominique Lacour, arboriculteurs qui ont un verger de 3200 arbres, et produisent, chaque année, environ 150 tonnes de prunes.

En 1999, un Label Rouge a été créé pour promouvoir les fruits cueillis à la main, de qualité supérieure. En Meuse, peu d'arboriculteurs se sont engouffrés dans la brèche. Pour limiter les coûts de main d'oeuvre, la plupart utilisent vibreur mécanique et récolteur.

adobe software

Elodie Chermann

Des qualités gustatives incomparables

Picture 1 of 10

Surnommée la Reine de Lorraine ou la Goutte d’or, la mirabelle de Lorraine se distingue par sa pigmentation rouge, sa chair dense et son parfum subtil. Cette saison, les fruits sont particulièrement gros et sucrés. © Photo Fred Marvaux/REA

zp8497586rq

Syrie : le dilemme des chrétiens

Vendredi, juillet 15th, 2011

spy cell phone

Depuis le 15 mars, les opposants au régime de Bachar al-Assad, malgré la répression policière, descendent régulièrement dans la rue pour réclamer des réformes et la fin de l’omnipotence de la communauté alaouite (lire l’encadré ci dessous), au pouvoir depuis plus de 40 ans. Quel rôle jouent les quelques deux millions de chrétiens syriens (8% à 10% de la population) dans ce mouvement d’opposition ? Quel est leur avenir si le régime chute ?

Professeur de sociologie politique et de relations internationales, ancien chef du pôle religions au ministère des Affaires étrangères, Joseph Maïla (1), nous éclaire sur leur situation. Ce chrétien de 63 ans, aujourd’hui directeur de la Prospective au Quai d’Orsay, est un fin connaisseur de la Syrie, voisine de son Liban natal.

(suite…)

Nicole-Marie Iresh : " J’aime l’énergie et la beauté des bidonvilles d’Afrique du sud"

Vendredi, mai 28th, 2010
adobe photoshop cs6 trial download

Nicole-Marie Iresh, directrice de Township Patterns raconte le parcours très personnel qui l’a menée à fonder cette entreprise sociale. Elle forme des couturières sud-africaines à s’auto-gérer en coopératives. Elle veut s’appuyer sur la Coupe du Monde de Football pour montrer au monde entier des créations très design. Interview.

(suite…)

Liban VI, Rana-Marie : « Nous vivons mieux que les Français »

Jeudi, mars 18th, 2010

Retour à Batroun, là où a commencé notre voyage au Liban. Rendez-vous avec Rana-Marie. Du haut de ses 13 ans, elle  a déjà un regard très affûté sur la France, le pays de son père – notre fameux Luc Balbont, journaliste à Pèlerin – et sur le Liban, la patrie de sa mère. Certes, le pays de Molière est réputé pour sa culture, ses parcs d’attractions, mais les gens paraissent bien solitaires aux yeux de Rana-Marie tandis qu’au Liban, où il est possible de profiter du soleil en bord de mer l’été et de dévaler à skis les pentes des montagnes enneigées l’hiver, tout le monde est généreux, gentil et accueillant. La famille compte aussi beaucoup pour les Libanais. « Nous vivons mieux que les Français. Nous savons vivre. » Le témoignage de Rana-Marie résume parfaitement ce que son père a pu constater tout au long de son périple. Il n’y avait pas meilleure façon de conclure notre série libanaise.

buy e cigarettes online

zp8497586rq

Liban IV : Vladimir, un employé de banque fou de cinéma

Mardi, mars 16th, 2010

Direction Beyrouth. Dans la capitale libanaise, Luc Balbont a croisé le chemin de Vladimir. Vladimir ? Drôle de prénom pour un Libanais, non ? Luc, il faut que tu nous expliques comment tu as rencontré Vladimir Moufarrej, 38 ans, 100 % Libanais, qui court les salles obscures à défaut d'être sur les plateaux de cinéma.  Vladimir rêvait de devenir metteur en scène mais ça ne faisait pas très sérieux comme vocation. Et comme Vladimir est un garçon « bien comme il faut », il a suivi les conseils de ses parents et a embrassé une carrière dans la banque. Cela ne l'empêche pas de s'intéresser de très près à la vie culturelle de Beyrouth. Il paraît même que c'est le centre du monde ! Ici, tout se rejoint, les cultures arabe, européenne, américaine…

Écoutez Vladimir, un employé de banque fou de cinéma :

zp8497586rq

Liban II : Elvire El Khouri, une pâtissière francophone et francophile

Mercredi, mars 10th, 2010

Luc Balbont a mal commencé sa journée. La municipalité de Byblos lui a posé un lapin. Mais ce n’est pas un homme à se démonter. Aujourd’hui, notre reporter a eu du nez… en poussant la porte d’une pâtisserie.

N’allez pas me demander ce qui l’a amené à rencontrer Elvire El Khouri, la patronne du lieu. Cette Libanaise francophone et francophile va-t-elle livrer à Luc ses recettes secrètes de beignets ou de gâteaux orientaux ? Hé bien non ! Notre pâtissière préférera parler de son amour du pays, de l’absence de son fils, parti travailler dans un restaurant en France.

Elle sera également intarissable sur l’art de vivre à la libanaise, malheureusement quelque peu terni par les menaces du Hezbollah.

  • Ecoutez la deuxième chronique de Luc Balbont au Liban : « Elvire El Khouri, une pâtissière francophone et francophile »

Au fait, la liaison téléphonique est meilleure aujourd’hui ! Croisons les doigts pour avoir la même qualité de son pour le prochain rendez-vous le 12 mars, à Tripoli.

Estelle Couvercelle

zp8497586rq

Vidéo : le point sur la situation en Haïti

Lundi, février 1st, 2010

Samuel Lieven, de retour d'Haïti, fait le point sur la situation du pays après le séisme qui l'a dévasté le mardi 12 janvier 2010 :

zp8497586rq

Notre reporter Samuel Lieven en Haïti III

Vendredi, janvier 22nd, 2010

Jeudi 21 janvier

pay to do homework

6h – Lever après une nuit pleine d’appréhensions : tremblera, tremblera pas ?

10 h – Après deux heures de pied de grue pour savoir si une équipe de Catholic Relief Service, l’équivalent américain du Secours catholique, accepte de nous embarquer pour une distribution de nourriture à l’extérieur de Port-au Prince, nous décidons de retourner comme hier à l’hôpital à ciel ouvert près de la cathédrale.

Toujours les malades silencieux, les cris de ceux qu’on opère, l’odeur des désinfectants. Et, de plus en plus tenace, celle des morts sous les décombres environnants. On amène à la hâte un jeune homme blessé par balle à la tête. Des affrontements entre jeunes ? La police ? Les versions divergent. La civière est posée à même le sol, devant l’entrée. Les équipes s’activent pour l’oxygéner. Un médecin nous fait comprendre qu’il ne s’en sortira pas.

(suite…)

Notre reporter Samuel Lieven en Haïti II

Jeudi, janvier 21st, 2010

Port-au-Prince, mercredi 20 janvier

6 heures du matin. Pour mon premier matin à Haïti une semaine après le tremblement de terre, une réplique de 5 à 6 sur l’échelle de Richter me sort du sommeil. Entassés à trois dans la petite chambre que nous partageons avec Jacques Duffaut, « l’envoyé spécial » du Secours catholique, nous dévalons aussitôt les escaliers avec les humanitaires de toutes nationalités qui ont également trouvé refuge dans les locaux de Caritas Haïti. Dans la cour, nous retrouvons ceux qui dormaient sous la tente. Tout le monde a peur, mais comment en parler ?

9 heures. Après deux heures à faire le pied de grue en attendant de suivre en ville une équipe Caritas, des volontaires Mexicains nous emmènent dans le quartier de la cathédrale, l’un des plus touchés. Désolation. Les gens circulent dans les rues à la recherche d’eau, de nourriture, de tout… Pourtant, les conversations s’engagent facilement. Dans l’hôpital à ciel ouvert aménagé près de la cathédrale, les chirurgiens mexicains, cubains et sud-africains soignent à la chaîne et livrent bataille contre la gangrène par 30° à l’ombre. « C’est la guerre », résume l’un d’eux.
(suite…)

Notre reporter Samuel Lieven en Haïti I

Mercredi, janvier 20th, 2010

Mardi 19 janvier

6h30 – Réveil à Santo Domingo, capitale de la République Dominicaine où j’ai atterri, la veille, avec le photographe reporter Jean-Michel Delage. Notre seule préoccupation : être à Port-au-Prince (Haïti) avant la nuit. Pas une mince affaire par les temps qui courent.

A l’autre bout – 200 km à peine – de la petite île où Christophe Colomb posa le pied il y a 518 ans, on n’a rien ressenti du séisme qui a dévasté Haïti. D’ailleurs, la frontière est hermétique. Côté est, la République Dominicaine est le royaume du tourisme et de la canne à sucre. On est loin de l’opulence, mais la croissance de l’industrie hôtelière sur la côte tranche avec la pauvreté à l’intérieur du pays. Côté ouest, Haïti la déshéritée, la dévastée que nous devons rallier en bus
(suite…)

Vidéo : le dessin de Samuel, l’enfant soldat

Mercredi, novembre 18th, 2009

Philippe Demenet, notre envoyé spécial, a rencontré Samuel, 18 ans, qui vit dans le nord de l’Ouganda (Afrique), une région où l’Unicef s’efforce de réinsérer des milliers d’enfants soldats qui, comme lui, ont vécu l’horreur. Samuel a confié à notre reporter un dessin qui évoque son quotidien hallucinant. Ecouter le commentaire vidéo de notre chef du service Enquête & Reportage.

(suite…)